Se connecter

Lycée

Auteurs
Ecriture
Benigni La vie est belle à travers la critique de presse Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par assad   
Un film en deux parties pour montrer une vie entière et montrer ce que les victimes ont perdu. Si la fin donne une impression de décalage par rapport à la réalité, elle est cohérente dans l’esprit d’une fiction. Tout est tellement invraisemblable que le spectateur n’est pas dupe de la fiction, il sait qu’il n’est pas dans un documentaire historique, il accepte le pacte d’une issue possible, puisque la réalité …. L’objectif de Roberto Benigni est différent ici. Ce film est aussi un hommage à Primo Levi. Dans Si c’est un homme , Primo Levi décrit l’appel du matin dans le camp. Tous les détenus sont nus, immobiles et Lévi regarde autour de lui en disant: «Et si c’était une blague?Tout ça ne peut pas être vrai»… »Le titre - identique à celui du film de Capra - est tiré d'une déclaration de Trotski, enfermé dans un bunker mexicain avant l'assaut des sbires de StalinePas de lien ? Le document est sans doute réservé aux abonnés. Consultez la rubrique aide.
 
< Précédent   Suivant >